l’indépendance de la presse

 

sosafpsosdemocratiel11.jpg

 

Les pouvoirs politiques ont toujours exercé un contrôle assez rigoureux de la presse écrite qu’on qualifie souvent de quatrième pouvoir.  La France ne fait pas exception.

Pour garantir une certaine liberté et un certain pluralisme, le législateur français avait prévu des limites à la centralisation en ce qui concerne la presse d’actualité politique. C’était à l’époque où le patron de presse Robert Hersant (1920 1996) avait racheté en plus du Figaro un nombre très important de quotidiens régionaux et locaux et avait constitué un véritable empire de presse quotidienne (dans la profession Robert Hersant était surnommé  »le papivore »).

On peut regretter que cette limitation ait été abrogée par la droite lors de son retour au pouvoir en 1986 et que la situation n’ait pas évolué par la suite pour différentes raisons et notamment sous couvert de mondialisation. Le pluralisme d’opinion en a grandement souffert.

0 Réponses à “l’indépendance de la presse”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Bienvenue chez moi ! |
QUI VIVRA VERRA |
consensus |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lesjournalistes
| Carnet de voyage
| Espace d'un enseignant-appr...