le circuit de distribution de la presse

 

circuitpresse.png

 

Les éditeurs passent généralement pour leur distribution par des sociétés de messageries qui assurent un groupage qui  est de nature à faire baisser les coûts de distribution (économie d’échelle).

Cette distribution intervient dans le cadre de la loi Bichet de 2 avril 1947 qui définit les conditions du groupage (1). Un prochain article sera consacré à cette loi.

En France, 2 sociétés assurent cette distribution Presstalis à Paris (ex NMPP) et les MLP à Lyon (2). Ces 2 sociétés de distribution ont été créées à la fin de la seconde guerre mondiale.

Les messageries acheminent journellement la presse quotidienne et périodique sur des grossistes répartiteurs régionaux qui à leur tour alimentent les points de vente (marchands de journaux; le terme officiel de la profession étant diffuseur de presse).

Les invendus de presse empruntent le même circuit en sens inverse. Ils sont ensuite restitués aux éditeurs ou vendus à des récupérateurs de vieux papiers.

Les invendus récupérés par les éditeurs sont commercialisés sous forme de pochettes de périmés ou bien réutilisés à l’occasion de promotions commerciales….  

 

(1) Monsieur Robert Bichet (1903 2000) était l’auteur de la loi.

(2) NMPP: Nouvelles Messageries de la Presse Parisienne – MLP: Messageries Lyonnaises de Presse.

0 Réponses à “le circuit de distribution de la presse”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Bienvenue chez moi ! |
QUI VIVRA VERRA |
consensus |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lesjournalistes
| Carnet de voyage
| Espace d'un enseignant-appr...