la fréquence des parutions des publications

nouvelobs1.jpg

Les titres de presse périodique paraissent à un rythme très variable qui est fonction de plusieurs critères dont des critères financiers.

Les news qui collent à l’actualité (et sont les concurrents des quotidiens) sont hebdomadaires , c’est le cas du Point, du Nouvel Observateur ….

Prenons l’exemple des féminins, qui dans la plupart des cas « décrochent » par rapport à l’actualité, ils sont souvent mensuels. Parmi les mensuels de cette famille de titres, on peut citer: Marie France, Marie Claire, Femme actuelle, Prima, Pleine Vie ….

Les titres d’aspect luxueux, le plus souvent à prix plus élevé et à faible diffusion, ont des parutions plus espacées: il n’est pas rare qu’ils soient trimestriels,  semestriels, annuels, irréguliers ou à parution unique (les « one shot« )….

La fréquence de parution d’un titre peut varier. Les sociétés éditrices sont parfois amenées à augmenter la fréquence de parution de titres qui marchent bien (titres en phase de lancement notamment) et, à l’inverse, parfois contraintes d’espacer la fréquence de parution de nouveaux titres qui ne donnent pas les résultats attendus ou bien celle de titres qui sont en fin de vie.

0 Réponses à “la fréquence des parutions des publications”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Bienvenue chez moi ! |
QUI VIVRA VERRA |
consensus |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lesjournalistes
| Carnet de voyage
| Espace d'un enseignant-appr...