• Accueil
  • > publications périodiques

Archive pour la Catégorie 'publications périodiques'

vente au numéro et abonnement des magazines

 

presse1.jpg

 

La vente au numéro représente les 2/3 des ventes de publications périodiques et les abonnements le tiers restant.

Pour certaines familles de titres, la part « vente au numéro » est au delà des 2/3. Il s’agit des TV, des féminins, des titres d’actualité et des titres pour les ados avec respectivement 73%, 82%, 71% et 70%.

A l’inverse, le poids des abonnements est important pour les news, les titres d’économie et les titres pour enfants avec respectivement  64%, 70% et 56%. News et titres d’économie correspondent à la même typologie de clientèle.

Ces chiffres proviennent de l’observatoire de l’OJD (Office de Justification de la Diffusion) et représentent l’exercice 1997.

la fréquence des parutions des publications

nouvelobs1.jpg

Les titres de presse périodique paraissent à un rythme très variable qui est fonction de plusieurs critères dont des critères financiers.

Les news qui collent à l’actualité (et sont les concurrents des quotidiens) sont hebdomadaires , c’est le cas du Point, du Nouvel Observateur ….

Prenons l’exemple des féminins, qui dans la plupart des cas « décrochent » par rapport à l’actualité, ils sont souvent mensuels. Parmi les mensuels de cette famille de titres, on peut citer: Marie France, Marie Claire, Femme actuelle, Prima, Pleine Vie ….

Les titres d’aspect luxueux, le plus souvent à prix plus élevé et à faible diffusion, ont des parutions plus espacées: il n’est pas rare qu’ils soient trimestriels,  semestriels, annuels, irréguliers ou à parution unique (les « one shot« )….

La fréquence de parution d’un titre peut varier. Les sociétés éditrices sont parfois amenées à augmenter la fréquence de parution de titres qui marchent bien (titres en phase de lancement notamment) et, à l’inverse, parfois contraintes d’espacer la fréquence de parution de nouveaux titres qui ne donnent pas les résultats attendus ou bien celle de titres qui sont en fin de vie.

les news

 

jfkahn1.jpg

Jean François Kahn, Patron de presse et boosteur d’idées, créateur de l’Évènement du Jeudi (1984) et de Marianne (1997) 

 

Les news (publications hebdomadaires d’information politique et générale) occupent une place importante au sein de la familles des publications périodiques. Ils sont une autre manière de traiter l’information et s’avèrent les concurrents directs des quotidiens.

Parmi ceux qui avaient la plus forte diffusion à la fin du XX siècle , on peut citer:  (1953 – 550.000) l’Express  –  (1950 – 440.000) le Nouvel Observateur  -  (1972 – 300.000) le Point  –  (1990 – 100.000) Courrier International  –  (1984- 180.000) l’Évènement du Jeudi  -  (1915- 350.000) le Canard Enchaîne ….

Le premier chiffre entre parenthèses correspond à la date de parution du titre qui suit; le second chiffre correspond à la diffusion en exemplaires du titre.

En 1964, J-J Servan Schreiber adoptait pour l’Express la formule des news-magazines américains (formule du Time et de Newsweek créés respectivement en 1923 et 1933) et obtenait un succès considérable.  La même année, le Nouvel Observateur lui emboîtait le pas pour le changement de conception. Le Nouvel Observateur devait s’imposer comme l’hebdomadaire de la gauche intellectuelle française. 

Présentement, avec l’information générale et politique via Internet qui représente une réelle concurrence (et une concurrence en progression avec notamment l’arrivée de Google news), les éditeurs de news doivent chercher des formules nouvelles qui leur permettent de maintenir à un niveau convenable leurs recettes de publicité, leur diffusion et leurs ventes en exemplaires.

la presse périodique

 

       25864163336caba572ed1.jpg

 

La presse périodique (c’est à dire les publications) comprend plusieurs milliers de titres très différents les uns des autres. Elle est de conception multiple et s’adresse à un lectorat qui l’est tout autant.

Cela va des News tels que les hebdomadaires Marianne ou Le Point aux publications people Voici et Paris Match en passant par les mots croisés et fléchés, les publications mensuelles ou trimestrielles sur la décoration de la maison, la presse informatique, la presse animalière et les titres sportifs sur le foot et le tennis ….

Cette presse est globalement moins touchée par la concurrence médiatique qui a vu le jour au cours du XX siècle que la presse quotidienne car elle est beaucoup plus spécialisée, beaucoup plus ciblée. En outre, elle a connu une véritable mutation dans les années 60 (généralisation de l’impression offset et de la couleur, mise en place de la formule magazine, concurrence entre les titres notamment avec l’arrivée d’éditeurs étrangers, périodicité croissante …). 

la presse écrite en France

 

2263865543small11.jpg

 

La presse écrite quotidienne et périodique représente en France un support de communication important pour l’écrit, l’image mais aussi la publicité. Cette presse est vendue par des points de vente spécialisés (30.000 points de vente) et par abonnement. 

Dernièrement a fait son apparition une presse gratuite quotidienne et périodique à fort tirage qui vit exclusivement de ses recettes de publicité et une presse diffusée par Internet.

Cette nouvelle concurrence modifie quelque peu le paysage médiatique français et les parts de marché de la presse écrite payante.




Bienvenue chez moi ! |
QUI VIVRA VERRA |
consensus |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lesjournalistes
| Carnet de voyage
| Espace d'un enseignant-appr...