• Accueil
  • > Recherche : neutralité médias

Résultat pour la recherche 'neutralité médias'

la non neutralité des médias fait débat

Ils choquent, ils prennent à partie les médias et parfois certains de leurs concitoyens. Les politiques d’extrême gauche ou d’extrême droite ont toujours représenté un dilemme pour les médias, qui ont bien souvent du mal à leur donner la parole, voire à comprendre leur message.

Et parfois ces mêmes médias se font chiens de garde, décidant de qui est fréquentable ou pas, offrant du temps d’antenne (pour ne pas dire comme un ancien patron de TF1, du “temps de cerveau”) à l’un et le refusant à l’autre.

Après le passage de Jean-Marie Le Pen au Centre de formation des journalistes, à Paris, l’apparition de Jean-Luc Mélenchon, pourtant très critique envers la télévision, dans l’émission de Michel Drucker “Vivement dimanche” relance le débat sur les rapports compliqués entre médias et politiques. Car Michel Drucker a annoncé, dans l’émission de Laurent Ruquier “On n’est pas couché”, qu’après avoir reçu le leader du Parti de gauche, mais aussi Olivier Besancenot, il refuserait d’offrir une place dans ses beaux canapés rouges à Marine Le Pen.

Emmanuel Berretta, qui tient un blog sur les médias sur le site de l’hebdomadaire Le Point s’étonne de cette prise de position : “Qui sont Michel Drucker et Laurent Ruquier pour décréter si le Front national et ses représentants sont fréquentables ou non ?” Pour lui, tous les partis, à partir du moment où ils sont légaux, devraient avoir droit au chapitre. Et ce ne sont pas aux “saltimbanques” de la téle de décider qui doit parler.

source: le Monde




Bienvenue chez moi ! |
QUI VIVRA VERRA |
consensus |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lesjournalistes
| Carnet de voyage
| Espace d'un enseignant-appr...